Sensei Marie-Lou s’entraîne en Italie auprès de Sensei Buttazzoni

Tellement merci à Senseis Andrea et Giovina qui sont des hôtes incroyables ! Je suis extrêmement touchée par votre générosité et je me sens privilégiée de partager ces moments avec vous ainsi qu’avec les exceptionnels karatékas de votre dojo ! Merci la Vie ! Merci à la pratique martiale pour ces amitiés sans frontières !

Generous thanks to incredible hosts! What a privilege to share every precious moments in your company and in the presence of the exceptional karatekas of your dojo!

J’avoue.
Je ressens de la tristesse.
Je l’accueille. Je comprends qu’elle soit là. Vous quitter m’est douloureux. Très chers nouveaux amis de l’Italie !

Et en même temps, je ressens une joie immense… qui n’a fait que grandir pendant ces derniers jours…
Je retourne chez moi la tête pleine de souvenirs et le cœur rempli de gratitude…
J’amène avec moi…

Les conseils si précieux et le motivant enthousiasme de Sensei Andrea…
Des parcelles de l’énergie si vivifiante de Giovina…
Le rire irrésistible de Livio…
De nouveaux mots italiens…
Le goût du cappuccino du matin…
Les étincelles dans le regard de Mario… et la lumière guérissante de sa forêt…
Le bouquet de fleurs multicolores qui a embaumé ma chambre toute la semaine et l’attitude toute bienveillante de Massimo…
La compagnie si chaleureuse lors des moments pizza…
Le mot-fleur de Michele… et les photos pour immortaliser les meilleurs desserts du monde de Daniela…
La récompense après l’effort au Dojo-bar…
L’incommensurable générosité de Sensei Andrea et Giovina…
La voix de Giovina répétant : « Uma basta  ! »
Les si gentilles traductions d’Alessandra…
La randonnée à la Montagne et les échanges avec Paolo…
La galanterie des Italiens…
Les publications si motivantes sur FB…
Les moments de présence…
Un gi et une ceinture qui ont eu vraiment bien chaud  !
L’ambiance si chaleureuse du dojo…
La motivation si vibrante de tous les karatékas…
La souplesse d’Andrea et Paolo…
Les moments de solitude…
Des réflexions philosophiques originales…
Les bouteilles de vin italien de Gentleman Andrea et sa gentillesse qui m’a tant touchée…
Les belles photos d’Alessandro !
Le souvenir de magnifiques paysages le long du chemin, de la mer et de la montagne…

Chacun de vos sourires pour illuminer les jours plus gris…

Oui, je suis triste, il est vrai.
Et je suis heureuse d’être triste.
Parce que si cette tristesse est là,
C’est parce que la Rencontre a eu lieu.

Il est vrai que je n’ai pas eu toujours la foi en l’Humain, mais j’ai vraiment et tellement le sentiment, qu’une fois de plus, et cette fois de façon particulièrement touchante et émouvante, en cet été de l’an 2018, l’Univers avait un message bien clair à me livrer. De la Belgique, à la France, de l’Italie à notre Belle province, de votre cœur au mien, voici ce qu’il avait à me dire…

« Il existe sur cette Terre des êtres d’une incomparable bonté, plus grande que tu n’aurais jamais pu te l’imaginer… et toutes les guerres et les conflits de ce monde n’auront jamais raison de cette capacité miraculeuse qu’ont les hommes, en dépit des difficultés du chemin, à s’Aimer… »